Achetez 2+ tuques/casquettes et obtenez la livraison gratuite

Ce que vous devez savoir sur le microplastique

Selon de récentes études, on retrouverait plus de 5 000 milliards de morceaux de plastique à la surface des océans. C’est l’équivalent de près de 269 milliers de tonnes. Nos vêtements pourraient bien être une des causes principales de ce phénomène. En effet, les textiles synthétiques tels que le polyester, le nylon ou encore l’acrylique génèrent une énorme quantité de débris polluants invisibles appelés microplastique et microfibre.

Comment le microplastique et les microfibres polluent nos océans?

Chaque fois que vous portez ou lavez vos vêtements, des fibres de tissus mesurant moins de 5 mm se détachent de ceux-ci. Certains seront emprisonnés dans le filtre de votre laveuse/sécheuse, mais d’autres, trop petits pour être filtrés, se retrouveront dans le circuit d’évacuation des eaux usées et seront déversés dans les océans. Les chiffres peuvent varier d’une étude à l’autre et d’un matériau à l’autre, mais les chercheurs s’entendent pour dire que plusieurs centaines de tonnes seraient libérées chaque année dans l’océan après le traitement des eaux usées. Selon une récente étude menée par Metro Vancouver et l’organisme Ocean Wise, les particules de microplastique se retrouvant dans les usines de traitement des eaux usées proviendraient en majorité (70%) des fibres de textiles.

Des alternatives?

Malheureusement, tous les tissus, peu importe la marque, se détériorent avec le temps et produisent inévitablement des microfibres synthétiques. Néanmoins, certains tissus sont plus dommageables que d’autres pour nos océans. Les polymères synthétiques tels que le polyester, le nylon et l’acrylique sont des matériaux dérivés du plastique et correspondent à la majorité des débris de microplastique retrouvés. Les recherches démontrent que les vêtements composés de fibres synthétiques relâchent environ 1,900 fibres par lavage. Ils sont donc à minimiser. Les fibres naturelles comme le coton ou la laine produisent aussi des microfibres, mais en moins grande quantité et constitueraient une alternative à considérer.

Ce que vous pouvez faire pour limiter l'utilisation de microplastique

Pour diminuer la quantité de microplastique et de microfibres déversée dans les océans, vous pouvez privilégier des textiles à base de laine (mérinos) et de coton. Il est fortement recommandé d’utiliser du savon à linge liquide plutôt qu’en poudre pour éviter l’accumulation de dépôts de calcaire sur les microfibres relâchés dans les océans.

Astuce : Lavez vos vêtements à l’eau froide lorsque vous utilisez du savon à linge liquide afin d’éviter le développement de bactéries dans votre laveuse.

Main tenant une feuille représentant le développement durable

Les initiatives de CapTen pour contrer le phénomène

Bien que l’industrie n’ait toujours pas trouvé de solution pour contrer ce phénomène, CapTen s’assure de limiter son utilisation de textiles synthétiques. Toutes nos casquettes sont faites à 100% de coton. Aussi nous remettons 10% de nos profits à la fondation Mission 100 Tonnes, une organisation sans but lucratif se chargeant de nettoyer les océans de la planète. Magasinez nos styles dès maintenant et contribuez, vous aussi, à des océans plus propres.

Sources:

  • https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0111913
  • Browne et al. 2011, Environmental Science & Technology
  • https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/ocean-microplastique-nos-vetements-polluent-oceans-36375/

Panier

0

Aucun produit dans le panier.